top of page
  • Writer's picturerossi jeanluc

LA BOUILLABAISSE A LA PÊCHEUR



Badolle est un nautonier qui fait le service de la Croisette à l'Ile Sainte-Marguerite, à Cannes, ou vécut le légendaire Masque de fer. Prison qui fut choisie pour faciliter l'évasion de Bazaine…

Si vous prenez Badolle pour vous conduire et guider une partie de pèche, vous n'aurez qu'à vous louer de ses procédés. Badolle appartient à cette catégorie de marins provençaux qui s'illustra naguère lors du naufrage de la Russie sur les côtes de la Camargue, la mer c'est son élément, le mauvais temps c'est son coup de feu. Comme vous et moi, au moment du service…

Hiver comme été il est pieds nus, et en bras de chemise. Lorsqu'arrivés sur les rochers, il vous aura montré un air entendu l'endroit le plus propice pour lancer votre ligne, il s'occupera de la mise en ordre des bagages et des provisions, se chargera de vous fournir les fruits de mer pour corser la bouillabaisse et, lorsqu'à l'heure marquée pour le rassemblement les convives arriveront au rendez-vous, ils trouveront des crabes, des grittes, des rostégués et des bious, ce sera la récolte de Badolle. C'est avec un sourire de pitié dissimulé, qu'il accueillera les lamentations du maladroit qui, habituellement, met son insuccès sur le compte du vent, des hameçons, des appâts ou autres raisons plus ou moins légitimes.

Le fruit de la pêche générale réunira en un tour de main nettoyé, lavé à l'eau de mer, consciencieusement et, sur deux pierres placées ad hoc, le poêlon en terre de Vallauris attendra l'opération culinaire. Une fascine de brindilles de bois sec ou les pignes tiendront la première place sera préparée et fournira un feu d'enfer...Chargez alors Badolle de vous confectionner la bouillabaisse, assurément vous n'en mangeâtes jamais de meilleure ; seulement ce cordon bleu marinier réclamera sa liberté complète d'action, il demandera d'opérer à l'abri de tout conseil culinaire, fussiez vous Carême ou Vatel !...

Voici sa recette pour la bouillabaisse à la pêcheur. Pescadou, il coupe les gros poissons par tronçons, les petits restent entiers, oignons coupés en tranches minces, safran, quatre ou cinq gousses d'ail écrasées, sel, poivre abondant, girofles, laurier, thym, fenouil, sauge, persil coupé à la main, une cascade d'huile… il mélange bien avec une cuiller, il prend le poêlon par la queue, et lui imprime un mouvement de rotation . Peu à peu l'huile mélangée au suc gélatineux du poisson semblera vouloir faire un mayonnaise, il mouillera goutte à goutte continuant de tourner, alors le bouillon quoique à crû sera déjà lié.

Le feu tout prêt flambera avec des crépitations joyeuses ; le poêlon placé sur les pierres ne tardera pas de faire entendre un appétissant clapotement, et les effluves odorants du mets provençal s'élèveront comme un encens offert à Gasterea et iront embaumer de leur parfum les feuilles piquantes des pins maritimes, à l'ombre desquels l'opération s'accomplira...Au bout de 6 ou 7 minutes d'une violente ébullition si le mistral n'y met empêchement à cent mètres de r une senteur typique annoncera que, par là, une société de joyeux drilles s'est dégagée pour le moment du tracas des affaires, des ennuis de la politique, et ne pense plus qu'à savourer les vraies voluptés de l'existence humaine…

O vous qui ne savez quoi faire de vos millions et e votre vie d'oisiveté ! Venez donc sous notre beau ciel bleu…, prenez le bateau et , quelques minutes après, vous arriveriez à ces deux immenses émeraudes qui sont iles de Lérins Essayez ces parties de plaisir à côté de la vraie amitié et …quelquefois de l'amour, ou alors donnez nous vos restes , et nous nous chargerons d'atteindre les phénoménales longévités citées dan l'Ancien Testament.

Vous ne dédaignerez pas d'admettre Badolle dans votre cercle, car il ne manque pas d'esprit naturel. Il connait la Chine, le Japon, la Cochinchine, il vous égaiera par ses saillies et ses facéties ; il a une foule d'anecdotes, à vous conter, il prend le saut périlleux comme un clown de cirque. Badolle est polyglotte, il contrefait tous les patois italiens, l'anglais, l'allemand, et même le ….parisien. Il ne pardonne pas à l'anglais la guerre du Tranwal qu'il appelle une chose inique et lâche, d'après lui ce n'est pas fini… il vous dira même qu'une foule d'officiers supérieurs avec Buller en tête faits prisonniers, puis relâchés sur parole, sont cachés à Cannes même, vivant à l'ombre de leur lauriers tournés en feuilles de blettes ébouillanté...Badolle est chauvin, il brule de rendre Gibraltar à l'Espagne, Malte à l'Italie, l'Egypte à ...la France. Il dit que la puissance anglaise est un château de cartes, qu'il ne suffit pas d'avoir beaucoup de navires, mais qu'il faut des hommes d'attaque pour les monter, et que si les marins anglais sont aussi terribles que les soldats : PFFF. ! Lui, Badolle, avec le concours des escadres françaises réunies, bien entendu, 'en ferait qu'une bouchée. Il a le cœur l'affaire e Fachoda, absolument comme un mari trompé a devant les yeux le photographie de l'évènement.

J.BEOLOR (de Cannes)
















0 views0 comments

Recent Posts

See All

Il existe à Londres un club féminin, dont les principaux membres sont des dames de haute et puissante lignée, et dont faisait partie l'ex-princesse de Galles, aujourd'hui Reine d'Angleterre. "The cats

Le Bécasseau-Combattant, plus pittoresque appelé "Le Spadassin", est un curieux oiseau qui menace de disparaitre, un gibier délicieux qui s'en va. Il mérite certainement un coup de crayon avant qu'il

bottom of page