top of page
  • Writer's picturerossi jeanluc

La médiation : un art ancestral au service du dialogue


Des origines immémoriales

La médiation, cet art de pacifier les conflits et de tisser le dialogue, n'est pas une invention moderne!

 Ses racines plongent dans les traditions ancestrales de nombreuses cultures à travers le monde ! En Afrique, l'art de la palabre permettait aux anciens de résoudre les différends au sein de la communauté.

En Grèce antique, Socrate utilisait la maïeutique pour accoucher les esprits de la vérité.

En Chine, le confucianisme prônait l'harmonie sociale par le dialogue et la recherche de compromis.


Un essor fulgurant

Au fil des siècles, la médiation s'est institutionnalisée dans divers domaines, de la diplomatie internationale au droit civil.

Le Moyen Âge a vu l'essor des tribunaux arbitraux et des justices de paix !

Le XXe siècle a été marqué par l'apparition de la médiation familiale et commerciale, et par la création de centres de médiation spécialisés.


Une pratique en plein essor

Aujourd'hui, la médiation connait un essor fulgurant.  Face à l'engorgement des tribunaux et à la lassitude des justiciables face à des procédures longues et coûteuses, la médiation s'impose comme une alternative efficace et humaine. Sa souplesse, sa rapidité et son coût abordable en font un outil précieux pour résoudre les conflits de manière durable et apaisée


Un avenir prometteur

Demain, la médiation est appelée à jouer un rôle encore plus important dans notre société. Sa capacité à restaurer le dialogue et à apaiser les tensions en fait un outil essentiel pour la construction d'une société plus pacifique et plus inclusive.


En France, la médiation a connu un développement important ces dernières années. La loi du 8 février 1995 a institué la médiation conventionnelle et la loi du 23 mars 2010 a créé le statut de médiateur. Aujourd'hui, la médiation est utilisée dans de nombreux domaines, du droit civil au droit du travail en passant par le droit commercial et le droit de la famille.



0 views0 comments

Comments


bottom of page