top of page
  • Writer's picturerossi jeanluc

Notre histoire

Updated: Apr 10, 2021

La Fraternelle des Cuisiniers a été créée en 1878.

Elle avait pour mission d'aider les professionnels au niveau social et a donc pris le statut de mutuelle (la plus ancienne du département). Elle crée en 1953 le Grand Prix Culinaire International Auguste Escoffier, dont elle est la propriétaire.



Ce prix, reconnu par les professionnels comme l'un des plus important au niveau international par sa qualité, a permis à la Fraternelle de regrouper en son sein de grands Chefs de cuisine sur le terrain local et national. La Fraternelle a aussi des correspondants dans divers pays (USA, Canada, Brésil, Japon, Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Communauté Européenne). Aujourd'hui la ligne d'action de la Fraternelle est surtout basée sur la promotion du métier de cuisinier et de ce fait la préservation des traditions culinaires et de l ideologies humaniste

D Auguste Escoffier, en lien ci-dessous un petit livre qui reflète sa vision humaniste écrit en 1910


1847

Naissance d'Auguste Escoffier à Villeneuve-Loubet.


1890

Auguste Escoffier acquiert sa propre notoriété dans le domaine de l'art culinaire en France en Angleterre.


1901

Auguste Escoffier continue son activité à Londres, seul, jusqu'en 1920, essaimant dans le monde entier quelque 2000 Chefs formés par lui. Il fonde les Carnets d’Épicure, revue française à l'étranger pour le développement du tourisme en France.


1903

Première publication du Guide Culinaire. Dépôt de la marque « The Escoffier » en Grande-Bretagne par Auguste Escoffier, dans la classe 42.


1919

Auguste Escoffier devient le premier Chef à recevoir la Légion d'Honneur qui lui est remise à Londres par le Président Poincaré.


1920

Auguste Escoffier prend sa retraite, revient en France, et durant les quinze années suivantes est appelé à participer à toutes les manifestations culinaires en Europe et aux États-Unis.


1928

Il reçoit la rosette d'Officier de la Légion d'Honneur des mains du Président Édouard Herriot.


1935

Mort d'Auguste Escoffier à Monte-Carlo.


Auguste Escoffier publia de nombreux ouvrages traduits en plusieurs langues qui étendirent encore sa notoriété, bien au-delà de sa mort, dont le Guide Culinaire, considéré comme la Bible des professionnels, constamment réédité et encore récemment traduit en Japonais et en hollandais.


1936

Pour honorer sa mémoire et poursuivre son œuvre (enseignement) se sont créés des associations et organismes à titre non lucratif.


1952

La Fraternelle des Cuisiniers à Nice, société mutuelle, organise et décerne depuis de nombreuses décennies le Grand Prix International Culinaire Auguste Escoffier.

96 views0 comments

Recent Posts

See All

Commenti


bottom of page