top of page
  • Writer's picturerossi jeanluc

L'Art Nouveau : l'Art Culinaire 1901



La cuisine veut avoir, et elle aura sa place parmi les Arts dont la fécondité puissante s'affirmera victorieusement au cours du siècle dont nous foulons le seuil.

Elle veut, en se conformant aux goûts modernes, figurer dans le cadre de l'Art nouveau par ses nouvelles créations artistiques, car la cuisine ne peut pas seulement être Science, il lui faut le complément de l'Art. Il lui faut cette esthétique spéciale, dont ont parlé quelques rédacteurs de l'Art Culinaire. Chercher à amoindrir l'art qui l'exhausse, à en atténuer les prestigieux effets nés avec la "Cuisine artistique" du Maître Dubois, serait enrayé son essor, et briser ses élans vers le Beau éternel, vers le Mieux sans cesse cherché, et j'en ai preuve dans une étude spéciale, entreprise pour ma satisfaction particulière.

Pendant l'Exposition universelle, j'ai voulu constater par moi-même la valeur de ces bruits mis en cours sur son irrémédiable déchéance, et j'ai pu, en en constatant l'inanité, constater au contraire ses incessants perfectionnements.

J'ai mangé maintes fois dans les premiers restaurants de la capitale, et c'est avec joie que j'ai constaté ses progrès, et les prodromes de la Renaissance dont sera témoin au XXIème siècle ; que j'ai constaté aussi que , partout, le travail était bien rendu", pour me servir de l'expression technique ; et que le service de son côté avait atteint le suprême de la correction et de l'élégance, indispensable complément de la cuisine.

Et il appert de ceci , que la race des ouvriers n'est pas éteinte, et que dans les restaurants, comme dans les maisons princières, ambassades, etc..., on trouve aujourd'hui, comme jadis, de superbes talents en pleine floraison , qui sauront conduire notre belle profession dans le chemin de l'art nouveau.

Gloire donc à l'art culinaire français, et salut à ceux dont le savoir éclairé et le talent sûr, sauront le conduire vers le Progrès, vers le Mieux incessant, vers le Beau et le Bon, qui sont l'une de ses conditions d'existence.

E. ROQUELAURE

2 views0 comments

Comments


bottom of page